Cet article date de plus d'un an.

Chine : des stylos connectés distribués en classe pour espionner les élèves

Plusieurs établissements scolaires ont donné à leurs étudiants des stylos connectés, capables de surveiller les prises de notes et de les transmettre aux enseignants. 

Article rédigé par franceinfo - Stéphane Pambrun
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des élèves en classe dans un collège du sud de la Chine.  (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

C'est une rentrée scolaire version Big Brother qui s'annonce. En Chine, plusieurs établissements du primaire et du secondaire ont distribué à leurs élèves des stylos connectés. Équipés d'une mini caméra, ils filment les prises de notes des élèves et transmettent, en temps réel, les images à l'enseignant. L'instituteur s'assure ainsi que ses étudiants sont bien en train de travailler. Il peut télécharger ensuite les devoirs pour les corriger. L’utilisation de ces stylos espions devraient être généralisés dès la rentrée prochaine.

C'est le journal chinois Chengdu Shangabo qui a partagé, le 30 juillet, la révélation d'une collégienne de Haïnan, île au sud du pays. Un enseignant aurait distribué gratuitement des "stylos intelligents" à sa classe pour réaliser leurs devoirs durant l'été. En écrivant sur un papier spécial, la caméra du stylo capture la prise de notes et envoie une notification à l'institeur pour l'informer que ses élèves sont en train de travailler. Selon le journal, cette pratique serait déjà répandue depuis plusieurs années dans certaines écoles de Shanghaï et des provinces du Yunnan. 

Caméras et casques connectés

Depuis deux ans, plusieurs systèmes de surveillance sont expérimentés dans les écoles chinoises. L'identité de chaque élève est vérifiée à l'entrée de l'établissement par la reconnaissance facile, l'activité cérébrale est mesurée grâce à des casques portés en classe pour vérifier qu'ils réfléchissent et ne s'endorment pas pendant les cours... Des caméras sont même parfois installées en classe pour contrôler l'attention des élèves et leur participation. 

Cette panoplie 2.0 s’inscrit dans un plan national d’informatisation du système éducatif. Beaucoup de parents s’insurgent contre ces systèmes de contrôle, plongés dans une société chinoise déjà hyper connectée et hyper surveillée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.