Le Lamentin, Martinique : une école numérique virtuelle, comment ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Tableau vert et
craies blanches
Marie a fait sa
rentrée en septembre, en classe de CM1, dans une école du bourg de
Saint-Joseph, une commune de la Martinique. Elle espérait pouvoir profiter des
ressources technologiques dont les médias avaient tant parlé durant les
vacances. Elle s'attendait  à entrer dans
une salle du 21 ème siècle, équipée d'ordinateurs, d'imprimante, d'un
vidéoprojecteur et d'un tableau blanc interactif. Et là, déception ; le
même décor : des chaises et des tables ordinaires, un tableau vert avec
une craie blanche.


Cahiers, livres,
ardoise, crayons
Au cours de la
semaine, elle utilise les supports habituels : cahiers, livres, ardoise,
stylos, crayons. Elle doit rester assise à la même place toute la journée et ne
peut échanger que des regards désespérés avec ses camarades de place. Les seuls
moments où le cours change, c'est quand le professeur leur passe un film en
salle informatique ; mais il paraît que c'est compliqué et qu'il faut
réserver la salle longtemps à l'avance.


Méthodes
d'apprentissage traditionnelles
Pour améliorer  son anglais, elle apprend "à l'ancienne" :
elle lit ses leçons, les apprend par cœur, et une interrogation écrite suit
inévitablement. Rentrée chez elle, pas de "English for school kids"
donc pas d'aide pour la prononciation et le vocabulaire.
Elle n'arrive toujours
pas à retenir la table de 7 : 7X1, 7X2, 7X3...elle répète sans retenir parce
qu'elle ne ressent rien et "ça ne l'amuse guère" ! En français,
l'accord du participe passé lui pose toujours problème : mais ce n'est pas
cette année qu'elle aura ces fameux petits films qui aident à acquérir les "fondamentaux" !


Equipements
incomplets
Pourquoi cette école
n'est-elle pas "entrée dans l'ère du numérique" ? La
municipalité est fière d'avoir équipé la plupart des écoles de la
commune ; deux écoles disposent même d'un tableau blanc interactif. Un
informaticien est rattaché à la circonscription et est prêt à intervenir en cas
de problème sur les machines. Mais la commune attend des moyens pour équiper
les quartiers de "fibre optique" afin que les enfants puissent
utiliser les ressources en ligne annoncées. Encore faut-il qu'ils aient
commencé en classe !

  • Sitouze, Lise, Félicité, Betzie,
    Monta, Kamatchy, Racine, Lingibe,

  • élèves de la 2nde 1 du
    lycée Acajou 1 (Le Lamentin, Martinique)