Le jour où : 1968, l'année où le bac a été donné

1968 : les manifestations et le chaos en France incitent le gouvernement à changer la formule du bac. Résultat : un taux de réussite exceptionnel. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
France 2

Mai 1968, la France est en plein chaos. Au milieu des manifestations, il y a des lycéens qui passent le bac dans un mois. Mais les lycées sont bloqués et les enseignants sont en grève. Ce bac va pourtant déboucher sur des résultats jamais vus. Ce 13 mai 1968, les lycées sont en tête du cortège parisien. Parmi eux, Claude Rochet : c'était l'un des meneurs de son lycée. Et à l'époque, personne n'a pris l'examen au sérieux. "On n'a pas révisé", confie-t-il.

Des épreuves orales

Au ministère de l'Éducation, c'est la panique à cause des grèves. Mi-mai, le recteur de Rennes demande le report du bac. Pas question pour le ministre. Contre-proposition du recteur de Reims : que le bac se déroule sous forme orale. Coup de théâtre le 28 mai : le ministre de l'Éducation démissionne. Son successeur valide un bac à l'oral. Autour du 27 juin, chaque académie organise l'épreuve. Elles se passent en une journée et les résultats sont connus le soir même. Pour évaluer, les professeurs s'appuient sur le livret scolaire. Résultat : 81,3% de réussite, contre 62% en 1967.

 

Le JT
Les autres sujets du JT