Violences à l'école : les parents des élèves violents privés d'allocations familiales ?

Le ministre de l'Éducation nationale a évoqué la possibilité de sanctionner les parents des élèves violents en leur supprimant les allocations familiales.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le gouvernement promet de la fermeté vis-à-vis de la violence dans les établissements scolaires. Et pour ce faire, il envisage de mettre en place dans certains cas la suppression des allocations familiales aux parents des élèves concernés. Une mesure qui divise au sein même de la majorité, alors que le gouvernement veut frapper fort après les images d'un élève pointant une arme factice sur sa professeure en octobre dernier, dans un lycée de Créteil. Trois mois plus tard, c'est donc une mesure-choc qu'évoque le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Une mesure qui divise

"Il peut y avoir des difficultés familiales, et dans ce cas il faut aider la famille, l'accompagner, dialoguer. Il peut y avoir aussi des cas où la famille n'a pas été en accompagnement de son enfant, ou même a pu soutenir certaines violences, ça arrive malheureusement", explique Jean-Michel Blanquer. "S'attaquer directement au porte-monnaie, ça paraît être la solution de facilité", réagit un parent d'élève en région parisienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie de l\'Elysée, à Paris, le 12 décembre 2018. 
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie de l'Elysée, à Paris, le 12 décembre 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)