TikTok réagit au harcèlement à l'école des élèves nés en 2010

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
anti2010
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Sinz, S. Aramon, C. Wormser, J. Benzina, M. Barrois, G. Sabin, B. Poulain, H. Gasparini, A. Canestraro - franceinfo
France Télévisions

Depuis la rentrée des classes, une vague de harcèlement, née sur les réseaux sociaux, cible les élèves nés en 2010, justifiant l'intervention du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Attaqués, moqués et injuriés dans la cour de récréation... Les élèves de sixième, nés en 2010, connaissent une rentrée au collège compliquée. Ces derniers sont victimes de harcèlement et de cyberharcèlement sur les réseaux sociaux, dont la plateforme TikTok. "On fait que nous insulter au collège, comme quoi on est des 2010", témoigne un jeune collégien. Les victimes sont donc ciblées par des harceleurs à peine plus âgés qu'eux.

Le mot-dièse #Anti2010 supprimé

Ces vagues de harcèlement ont débuté sur le jeu vidéo Fortnite, où jeunes et moins jeunes s'affrontent, avant de prendre une tournure plus grave après la diffusion d'un clip musical mettant en avant la génération des 2010. Sur le réseau social TikTok, les agresseurs n'hésitent pas à proférer des menaces envers ces jeunes, à travers des vidéos montrant des policiers armés, entre autres. TikTok a pris des mesures, vendredi 17 septembre, en bannissant le hashtag incriminé, alors que Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a demandé aux directeurs d'établissement d'être vigilants. "Le risque, c'est que ça touche certains enfants qui, eux, vont rester victimes de harcèlement le reste de l'année", explique Justine Atlan, directrice de l'association E-enfance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Harcèlement à l'école

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.