Australie : le père d'une adolescente qui s'est suicidée après avoir été harcelée par ses camarades les invite aux obsèques

Sur Facebook, Tick Everett explique qu'ils souhaitent que les harceleurs de sa fille réalisent le "désespoir" dont ils sont à l'origine.

Image postée par le père d\'Amy Everett, une Australienne de 14 ans qui a mis fin à ses jours après avoir été harcelée à l\'école, le 6 janvier 2018. 
Image postée par le père d'Amy Everett, une Australienne de 14 ans qui a mis fin à ses jours après avoir été harcelée à l'école, le 6 janvier 2018.  (TICK EVERETT / FACEBOOK)

Amy Everett, surnommée "Dolly" par ses proches, a mis fin à ses jours le 3 janvier, après avoir été victime de harcèlement en ligne de la part de ses camarades de classe pendant les vacances de Noël. Agée de 14 ans, la jeune fille, originaire de Katherine, en Australie, était le souffre-douleur de sa classe, a raconté son père, Tick Everett, cité par The Guardian (en anglais), mercredi 10 janvier.

Dévasté, le père de famille a livré le 7 janvier un témoignage émouvant sur Facebook, demandant aux bourreaux de sa fille d'assister à ses obsèques, afin de prendre conscience des conséquences dramatiques de leurs actes. "Si par chance, des personnes qui ont pensé qu'il s'agissait d'une blague et se sont sentis supérieurs en [la] harcelant et [en la] maltraitant lisent ce messages : s'il vous plaît, venez à ses obsèques et voyez par vous-mêmes le désespoir que vous avez causé", écrit-il.

Décidé à militer contre le harcèlement sur internet, Tick Everett a lancé un appel pour aider les victimes de harcèlement scolaire, rapporte Paris Match"Nous ne voulons pas qu’une famille vive l’enfer que nous sommes en train de vivre. Ça ne fera pas revenir notre Dolly, mais ça pourrait sauver des vies", a-t-il expliqué.