Info franceinfo Suicide de Dinah : le parquet de Mulhouse ouvre une enquête pour harcèlement

Le parquet de Mulhouse a ouvert une enquête lundi pour "harcèlement", après le suicide d'une adolescente de 14 ans le 5 octobre à Kingersheim (Haut-Rhin). 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo, des fleurs et des bougies sont déposées dimanche 24 octobre à Mulhouse (Haut-Rhin) lors de la marche blanche en hommage à Dinah, adolescente de 14 ans qui s'est suicidée le 5 octobre à cause du harcèlement scolaire qu'elle subissait. (DAREK SZUSTER / MAXPPP)

Le parquet de Mulhouse a ouvert lundi 25 octobre une enquête pour "harcèlement", après la mort de Dinah le 5 octobre à Kingersheim (Haut-Rhin), a appris franceinfo auprès de la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. D'après ses parents, cette adolescente de 14 ans subissait du harcèlement scolaire. Cette enquête a été confiée au commissariat de police de Wittenheim, aux côtés de l'Office central de lutte contre la haine en ligne "qui apportera son expertise".

Pour l'instant, aucune plainte n'a été déposée par la mère de Dinah, précise le parquet, qui ajoute que "rien n'est établi" concernant les faits de harcèlement. De nombreuses auditions ont été déjà effectuées. L'exploitation du téléphone portable de l'adolescente est toujours en cours. "L'enquête sur les recherches des causes de la mort se poursuivra en parallèle", ajoute la procureure.

Ses parents dénoncent le harcèlement de camarades du collège

L'adolescente, scolarisée en classe de seconde, a été retrouvée pendue au domicile familial de Kingersheim dans la nuit du 4 au 5 octobre. Elle était la dernière et la seule fille d'une fratrie de trois enfants. Selon ses parents, elle était victime d'un harcèlement opéré par des jeunes filles côtoyées au collège.

Dimanche 24 octobre, plus d'un millier de personnes se sont retrouvées à Mulhouse pour une marche blanche en hommage à l'adolescente. "Ma fille a été harcelée pendant deux ans et pendant ce temps on a fait des pieds et des mains pour que ça s'arrête mais elles l'ont poursuivie jusqu'à la maison et sur les réseaux sociaux", a déclaré sa mère devant les participants. 

"Quelque part, nous avons été entendus, et c’est rassurant que la justice fasse le nécessaire pour que cette histoire s’éclaircisse."

Serge, le père de Dinah

à franceinfo

Serge, le père de Dinah, a réagi auprès de franceinfo à l'ouverture de cette enquête, évoquant "une très bonne nouvelle". "Le harcèlement de Dinah, pour nous, c’est certain qu’il a eu lieu, pendant des années. On a fait tout ce que l’on pouvait de notre côté à nous, mais côté collège et enseignants, je pense qu’ils n’ont pas entendu notre détresse et ne nous ont pas pris au sérieux." Il précise qu’une plainte sera déposée mi-novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Harcèlement à l'école

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.