Écoles : le premier adjoint à la mairie de Marseille "appelle très officiellement" Emmanuel Macron à venir y "signer un grand plan de rénovation"

"Beaucoup trop d'écoles marseillaises sont dans un état déplorable", constate Benoît Payan, issu du mouvement le Printemps marseillais, qui a remporté la mairie en juin.

Entrée en classe d\'élèves (illustration).
Entrée en classe d'élèves (illustration). (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

"Nous tendons la main au président de la République. On lui dit 'chiche' ! Venez à Marseille, venez signer un grand plan de rénovation" des écoles, a lancé mercredi 15 juillet sur franceinfo Benoît Payan, premier adjoint à la mairie de Marseille, au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron d'un "grand programme de rénovation" des écoles et des Ehpad.

Il "appelle très officiellement" Emmanuel Macron "à venir à Marseille et à venir aider à relever" les écoles. Pour cela, le premier adjoint estime qu'il faut un milliard d'euros. "Faisons de l'école à Marseille un enjeu national", ajoute Benoît Payan, car "c'est une ville qui a une situation du bâti scolaire très alarmante, peut-être l'une des villes les plus abîmées du pays dans ce domaine".

Quand approche l'été, il peut faire jusqu'à 40 degrés à l'intérieur des écoles et il peut faire très froid, 10 degrés l'hiver.Benoît Payanà franceinfo

"Beaucoup trop d'écoles marseillaises", sur les 480 que compte la ville, "sont dans un état déplorable", constate Benoît Payan. "On a un état sanitaire très alarmant. Les infirmeries ne sont pas aux normes. Les salles de classe ne sont pas aux normes. On a découvert de l'amiante dans certaines écoles et on est évidemment très inquiets", souligne l'élu socialiste.

Certaines écoles doivent être remises aux normes, d'autres rénovées "de fond en comble", d'autres encore sont à "complètement reconstruire", précise le premier adjoint à la mairie de Marseille. La nouvelle équipe municipale a prévu "un très grand plan de rénovation", car "c'est la priorité des priorités".