Décrochage scolaire : des chiffres en baisse, selon un rapport

On les appelle les décrocheurs, et ils sont quelque 100 000 jeunes qui sortent chaque année de l'école sans diplôme. Bonne nouvelle : leur nombre a nettement baissé, selon un rapport rendu public ce vendredi 8 décembre.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Des conseils bienveillants... Hamza Mekamcha est en stage dans ce magasin. Aujourd'hui, il a le sourire. Mais il revient de loin. Il y a deux ans, le jeune homme entame un bac pro cuisine, puis décroche, et abandonne sa formation. "Il faut se dire qu'il ne faut pas lâcher, si on veut on peut, il faut juste s'accrocher, et il faut à tout prix trouver un lycée, sinon, si on se laisse aller, après, on n'a pas d'avenir", explique le jeune homme de 17 ans. Hamza s'est réorienté. Il est maintenant en bac pro commerce, et il reprend confiance en lui.

"On l'a mis dans l'univers qui lui plait"

Selon le directeur du magasin Nature & Découvertes, Jugartha Neki, "il est à l'écoute, il apprend, il a envie d'apprendre et j'ai l'impression, en tout cas, qu'on l'a mis dans l'univers qui lui plait". C'est au lycée des possibles de la La Celle-Saint-Cloud (Yvelines) qu'Hamza a raccroché. Dans cette structure, les élèves sont accompagnés pas à pas. Et ce matin-là, c'est la documentaliste qui les prend en charge. "On va parfois passer beaucoup de temps à trouver le domaine qui plait à un élève, et ensuite, le cursus scolaire qu'il fera", relate Nithya Lilin. Hamza, lui, sait désormais ce qu'il veut : travailler dans le commerce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bac se passait à l\'origine -à partir de 1808- à l\'oral. C\'est en 1830 qu\'apparait la première épreuve écrite du baccalauréat. Ici l\'épreuve de philosophie en 2009, au lycée Chaptal à Paris.
Le bac se passait à l'origine -à partir de 1808- à l'oral. C'est en 1830 qu'apparait la première épreuve écrite du baccalauréat. Ici l'épreuve de philosophie en 2009, au lycée Chaptal à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)