Décrochage scolaire : chaque année, 100 000 jeunes sortent du système scolaire français sans aucun diplôme

Le décrochage scolaire recule en France, mais un rapport Conseil national d'évaluation du système scolaire, publié vendredi, préconise de mettre l'accent sur la prévention, notamment la lutte contre l’absentéisme, afin d’améliorer les résultats.

Selon le Conseil national d\'évaluation du système scolaire, le phénomène de l\'absentéisme est particulièrement à surveiller (illustration).
Selon le Conseil national d'évaluation du système scolaire, le phénomène de l'absentéisme est particulièrement à surveiller (illustration). (MAXPPP)

Chaque année en France, 100 000 jeunes quittent le système scolaire sans diplôme, selon une étude publiée, vendredi 8 décembre, par le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco). Cela représente plus de 10% d'une génération qui n'obtient ni le bac, ni un CAP.

Le nombre d'élèves dans cette situation est en baisse depuis quinze ans grâce aux politiques menées contre le décrochage scolaire. Ils sont mieux suivis et mieux accompagnés après leur sortie de l'école. Mais, l'étude estime que des progrès peuvent être encore réalisés.

Le phénomène d'absentéisme en cause

La présidente du Cnesco, Nathalie Mons, estime qu'il "faut être très vigilant sur les phénomènes d'absentéisme lourd. Il y a des établissements à risque, dans lesquels le taux d'absentéisme est très élevé. On rentre dans un cercle vicieux. Les élèves s'absentent plus quand ils voient les autres élèves de l'établissement s'absenter".

Afin de mieux repérer les élèves qui pourraient rapidement décrocher de l'école, le Cnesco propose l'installation de logiciels permettant de recouper les informations sur les élèves régulièrement absents, qui ne font pas leurs devoirs ou qui demandent un peu trop souvent à aller à l'infirmerie.

Chaque année, 100 000 jeunes sortent encore du système scolaire français sans aucun diplôme - un reportage de Solenne Le Hen
--'--
--'--