Covid-19 : la prolongation des vacances de février "pas d'actualité", selon le ministère de l'Éducation nationale

Jean-Michel Blanquer avait décalré mardi que décaler la rentrée des prochaines vacances scolaires était l'un des "scénarios" envisagés en cas de troisième vague.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des élèves à la sortie d'une école de Saint-Raphaël, le 15 décembre 2020. (PHILIPE ARNASSAN / MAXPPP)

"Le projet de prolonger les vacances de février n’est pas d’actualité", annonce mercredi 6 janvier le ministère de l'Éducation nationale. Mardi, en réaction à la proposition de plusieurs scientifiques, Jean-Michel Blanquer déclarait sur Europe 1 que le rallongement de ces vacances d'hiver était l'un des "scénarios" possibles en cas de troisième vague.

Interrogé sur la possibilité de décaler la rentrée des prochaines vacances, comme cela a été décidé dans certains pays étrangers, le ministre de l'Éducation nationale avait répondu : "Mon scénario privilégié est toujours de maintenir les calendriers tels qu'ils sont pour que les élèves soient dans la meilleure situation possible". Et Jean-Michel Blanquer d'ajouter : "Mais s'il le fallait, on serait capables de faire des choses comme ça."

"L'école peut certes s'adapter aux évolutions possibles de l'épidémie", précise donc le ministère. "Mais le scénario privilégié est celui du maintien des élèves autant que possible en présentiel, toujours dans un objectif éducatif et social, avec l’application du protocole sanitaire nécessaire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.