Covid-19 : allonger les vacances scolaires d'hiver ? Une possibilité, selon Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education nationale était interrogé mardi matin sur cette hypothèse, souhaitée par certains épidémiologistes pour ralentir l'épidémie de coronavirus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lors d'une séance de questions au gouvernement au Sénat, le 16 décembre 2020. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"On est forcément ouvert à tous les scénarios." Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a estimé, mardi 5 janvier, au micro d'Europe 1, que l'allongement des vacances scolaires d'hiver était possible"Mon scénario privilégié est toujours de maintenir les calendriers tels qu'ils sont pour que les élèves soient dans la meilleure situation possible", a-t-il expliqué. "Mais s'il le fallait, on serait capables de faire des choses comme ça."

Cette hypothèse est défendue par des épidémiologistes. Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale à l'université de Genève (Suisse), a estimé, dans un entretien à L'Express (article pour les abonnés), qu'allonger les vacances d'hiver et raccourcir celles de l’été "serait extrêmement utile pour aider à garder le contrôle sur l'épidémie" de Covid-19. En revanche, pour la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public, il s'agit d'une "très mauvaise idée, ingérable pour les familles".

"Par définition, on doit tenir compte d'évolutions qui ne sont pas encore connues", a souligné Jean-Michel Blanquer. "L'école est fondamentale pour tous les enfants et ne pas aller à l'école nuit énormément aux enfants. Sur le plan éducatif, bien sûr, mais aussi sur le plan social et même sur le plan sanitaire", a-t-il encore défendu sur Europe 1.

Les vacances d'hiver sont pour l'heure programmées du samedi 6 février au lundi 22 février pour la zone A (académies de Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers), du samedi 20 février au lundi 8 mars pour la zone B (académies d'Aix-Marseille, Amiens, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Normandie, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Strasbourg) et du samedi 13 février au lundi 1er mars pour la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.