Contesté par des professeurs, un exercice sur les préjugés retiré du site de deux académies

Proposé dans le cadre du nouvel enseignement moral et civique, l'énoncé devait permettre d'illuster le fait que "les préjugés nous conduisent à l'erreur de jugement".

Un exercice sur les préjugés a été retiré des sites des académies de Rennes et de Nice, rapporte \"Le Parisien\", le 7 novembre 2015.
Un exercice sur les préjugés a été retiré des sites des académies de Rennes et de Nice, rapporte "Le Parisien", le 7 novembre 2015. (MAXPPP)

Destiné à faire réfléchir sur "les différentes formes de discrimination", l'énoncé a fait bondir certains enseignants. Les académies de Rennes et de Nice ont retiré de leur site internet un "scénario" proposé pour faire débattre les collégiens sur "les préjugés", rapporte Le Parisien, samedi 7 novembre.

Un soir, tardivement, tu dois rendre visite à une amie qui habite dans une cité que tu ne connais pas et tu es perdu. Tu arrives sur une place où se trouvent un S.D.F. qui dort sur un banc, une bande de jeunes bruyants qui discutent sur un autre banc. Un homme d'origine africaine en tenue traditionnelle traverse la place, accompagné d'une femme aveugle. À la sortie d'une supérette, il y a une femme d'origine roumaine qui porte un bébé dans ses bras.Scénario pour le cours d'enseignement moral et civiqueAcadémies de Rennes et de Nice

Les élèves étaient appelés à répondre individuellement : "Vers qui vas-tu demander ton chemin ? Qui évites-tu à tout prix ? Explique ton choix." Proposé par un professeur dans le cadre du nouvel enseignement moral et civique, le sujet devait illustrer le fait que "les préjugés nous conduisent à l'erreur de jugement", mais l'énoncé est "digne de figurer au musée des horreurs pédagogiques", dénonce un internaute dans un commentaire publié sur un site fréquenté par les professeurs.

"Faire débattre les élèves sur le dilemme moral"

"Que le trait soit forcé, on peut l'entendre, mais on ne peut pas brocarder quelque chose sans en avoir discuté, réagit Claude Renucci, la directrice de cabinet du recteur de Rennes, auprès du Parisien. La démarche nous paraissait fondée. Il s'agit de faire débattre les élèves sur le dilemme moral. C'est un chemin pédagogique pour les rendre acteurs, les faire réfléchir sur leurs propres représentations, leurs propres idées reçues. Et il y a un professeur devant eux pour cela."

Nouveauté de la rentrée 2015, le cours d'enseignement "moral et civique" remplace, du CP à la terminale, les traditionnels cours d’éducation civique. L'objectif affiché est de développer l'esprit critique et le principe d'autonomie de l'élève, et "favoriser le développement d'une aptitude à vivre ensemble dans une République indivisible, laïque, démocratique et sociale".