Singapour, champion de l'éducation de enfants

L'étude européenne Pisa sur l'éducation classe une nouvelle fois les pays asiatiques en tête. Singapour est deuxième. Autopsie d'une réussite.

FRANCEINFO

À Singapour, pas de place pour le farniente. Dans la petite cité-Etat sous les tropiques du sud-est de l'Asie, les 5,5 millions d'habitants travaillent en moyenne 44 heures par semaine et le travail acharné commence quasiment dès la naissance.

Des bébés font déjà du calcul mental. Le plus jeune a six mois. Le meilleur moment, disent les experts, pour développer leur capacité intellectuelle en mémoire, logique, mathématiques.

Heguru, méthode à succès

La méthode dite Heguru importée du Japon fait sans surprise un carton. Elle coûte 60 euros le cours. Des parents sont sur liste d'attente. Derrière la réussite scolaire de Singapour, une pression maximale s'installe dès le plus jeune âge. Les cours de soutien accueillent 30% d'enfants en plus que l'année dernière.

Singapour se classe à la troisième place du classement Pisa en ce qui concerne le temps passé sur les devoirs : neuf heures par semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bébé fait du calcul mental à Singapour
Un bébé fait du calcul mental à Singapour (FRANCEINFO)