Marlène Schiappa accuse le député Ugo Bernalicis d'agissement sexiste

"Je mimais les bisous et les câlins que votre gouvernement fait à la finance", s'est justifié le député de La France insoumise. 

Marlène Schiappa à l\'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018. 
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 24 juillet 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Sur Twitter, Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, a accusé, mercredi 1er août, Ugo Bernalicis, député de La France insoumise, d'agissement sexiste envers Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

Lors de la séance de questions au gouvernement, l'élu du Nord "faisait des gestes très agressifs vers elle et s'est mis à... lui envoyer des baisers avec les mains", a dénoncé Marlène Schiappa. "Voilà ce que doivent subir les femmes en politique quand elles s’expriment..." "Je mimais les bisous et les câlins que votre gouvernement fait à la finance", a rétorqué le député de La France insoumise. 

"Les députés devraient faire attention à l'image qu'ils renvoient d'eux-mêmes. Je suis souvent obligé de rappeler à l'ordre les uns et les autres sur des bancs divers pour qu'ils aient un comportement respectueux", a réagi François de Rugy, président de l'Assemblée nationale, au micro de BFMTV.

L'incident est survenu le jour où le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles doit être définitivement adopté à l'Assemblée nationale. Le texte, défendu par la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, a notamment pour objectif de renforcer la répression du harcèlement sexuel ou moral.