Cet article date de plus d'un an.

Fête des mères : une association propose des cours de repassage aux hommes, " la tâche ménagère qu'ils font le moins"

Selon l'Insee, les femmes effectuent, en moyenne, dix heures de tâches ménagères en plus que les hommes par semaine. Et si le meilleur cadeau, c'était l'égalité ?
Article rédigé par franceinfo, Boris Loumagne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
Des hommes s’essaient au repassage dans les rues du 4 ème arrondissement de Paris, le 3 juin 2023. (BORIS LOUMAGNE / RADIOFRANCE)

Et si le plus beau cadeau à offrir aux mamans, c’était déjà l’égalité dans le partage des tâches ménagères ? Samedi 3 juin, dans le centre de Paris, c'est sur cette problématique qu'a essayé de sensibiliser l'association ZeroMacho à travers un atelier, "découverte" pour certains hommes : le repassage. Car, cela paraît cliché, mais pour la fête des mères, certaines vont encore recevoir comme cadeau, un fer à repasser ou un aspirateur.

>>> En Espagne, bientôt une application pour mesurer le partage des tâches ménagères 

Ce sont des hommes qui donnaient les cours mais n'ont pas échappé pour autant aux excuses du genre : "C'est trop dur pour moi, le repassage !" À la question "Ne pensez-vous pas que vous pourriez faire un tout petit peu plus d'efforts ?", un jeune homme continue à botter en touche : "On va dire que c'est possible, on peut mieux faire. Mais il y a certains trucs dont je ne suis pas vraiment spécialiste, notamment le repassage du linge".

Justement, les intervenants sont là pour rémédier à cette lacune. "On secoue un peu et on pose bien le linge. Vous voulez essayer ?", propose l'un d'entre eux. Un autre jeune homme semble de meilleur volonté : "Je vois à peu près, c'est un mouvement à prendre". 

L’équipe de ZeroMacho, avec Florence au centre, le 3 juin 2023. (BORIS LOUMAGNE / RADIOFRANCE)

Difficile pour d'autres de prendre le pli (du repassage), et cela se complique encore pour les hommes quand l’atelier devient l’occasion de régler quelques comptes en public. "Il ne fait rien" à la maison, lance une jeune femme. "Si ! Il fait un peu les courses de temps en temps quand je m'énerve." Piqué au vif, le conjoint réplique : "Qui a fait à manger hier soir ?" "C'est toi !", reconnaît la jeune femme, qui ajoute moqueuse : "Exceptionnellement !" "Il y a eu longtemps un petit peu plus madame, maintenant un petit peu plus moi", dément le jeune homme avant de lancer provocateur à sa compagne : "Je suis sûr que je sais mieux repasser une chemise que toi !". Il entame alors une démonstration sur la planche à repasser : "Tu prends la manche et hop!... Bon, là, c'est un peu raté sur le côté", reconnaît-il, sous les applaudissements moqueurs de l'association. Vaincu, le jeune homme concède que les tâches sont mal réparties.

"C'est vrai que quand on est à la maison, on se rend compte que c'est un sacré boulot d'être une femme, en fait."

Un jeune homme sur le stand de repassage

à franceinfo

"On n'arrivera pas à l'égalité tant que les femmes se taperont l'essentiel des corvées ménagères", assène Florence de l'association ZeroMacho. Et selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), dans les foyers français, les femmes effectuent en moyenne dix heures de tâches ménagères en plus que les hommes par semaine. "On a choisi cette tâche du repassage comme symbole des tâches ménagères parce que c'est celle que les hommes font le moins. Qui s'occupe de linge ?, interroge Florence un brin ironique. Comment la chemise arrive-t-elle toute seule dans l'armoire repassée ? C'est parce que ce sont les femmes qui font les 4/5 du repassage en France".

"Les hommes prétendent qu'ils en font beaucoup à la maison. Mais dans les faits, il font surtout les choses visibles."

Florence, de l'association ZeroMacho

à franceinfo

"Et puis alors, le nettoyage des toilettes, poursuit Florence en levant les yeux au ciel. Je sais, c'est un sujet très trivial. Et bien, les hommes le négligent alors que franchement, en tant que femme, je peux vous dire que ce sont eux qui arrosent." Et en effet, selon une étude de l’Institut de sondages Ifop, la moitié des femmes se plaignent que leur conjoint ne nettoie jamais les toilettes de la maison. 

Des cours de repassage dans la rue pour apprendre aux hommes à prendre leur part des tâches ménagères - Reportage à Paris de Boris Loumagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.