Cet article date de plus de deux ans.

En Espagne, le congé paternité est désormais de huit semaines, dont deux obligatoires

Sa durée doit augmenter progressivement jusqu'à atteindre la même durée que le congé maternité, soit 16 semaines, en 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A terme, en 2021, les pères espagnols auront droit à un congé aussi long que celui des mères à la naissance de leur enfant. (Photo d'illustration) (ANNE-SOPHIE BOST / AFP)

Les pères espagnols auront désormais droit de prendre huit semaines de congé à la naissance de leurs enfants. Une loi allongeant la durée du congé paternité est entrée en vigueur lundi 1er avril. Les deux premières semaines devront obligatoirement être prises, à la naissance du bébé. Les six autres, qui peuvent intervenir dans les 12 mois qui suivent l'accouchement, sont facultatives. Mais elles ne pourront pas être attribuées à la mère, explique El Pais (article en espagnol).

Seize semaines en 2021, dont six obligatoires

La durée du congé paternité en Espagne était déjà de cinq semaines, bien plus qu'en France. Et elle va continuer d'augmenter, passant à 12 semaines l'an prochain et à 16 semaines en 2021, soit autant que le congé maternité. A cette date, ce sont les six premières semaines qui seront obligatoires.

En France, outre un congé de naissance de trois jours, les nouveaux pères bénéficient de onze jours de congés, qu'ils ne sont pas obligés d'utiliser. En 2018, un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales, remis à Edouard Philippe, préconisait de porter le congé paternité à quatre semaines, rappelle Usbek & Rica.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egalité femmes-hommes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.