Chine : les femmes célibataires pointées du doigt

En Chine, les femmes célibataires sont considérées comme étant en situation d'échec, au sein de la société comme au sein des entreprises.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À Shanghai (Chine), les jeunes mariés plébiscitent une artère très touristique. C'est ici qu'il faut être photographié pour immortaliser son union, c'est la tradition. Ce jour-là, la mariée est heureuse, mais surtout soulagée, soulagée d'être mariée. Car en Chine, plus une femme reste célibataire, plus elle est mal vue. Le célibat est un statut social honteux en Chine, surtout pour les femmes. On les appelle "sheng nu", ou femme qui reste.

Pression professionnelle

Pour caser leur progéniture, certains parents se rendent dans un parc de Pékin où se tient un marché aux célibataires. Ils échangent les CV de leurs enfants pour trouver leur âme sœur. Pour dénoncer l'attitude des parents, une jeune femme a filmé quelques personnes dans le parc. L'expérience est douloureuse. Dans les entreprises, le célibat est considéré comme un échec social pour les femmes. Les hommes ne reçoivent pas cette pression dans le monde du travail. Les choses évoluent péniblement : 85% des jeunes Chinois déclarent avoir subi des pressions de leurs proches pour se marier.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Chine chasse les pauvres de sa capitale ? Des paysans chinois venus travailler en ville s\'entassent au cœur de la cité, alors que les autorités entendent \"nettoyer\" les lieux et se débarrasser de ces habitants. 
La Chine chasse les pauvres de sa capitale ? Des paysans chinois venus travailler en ville s'entassent au cœur de la cité, alors que les autorités entendent "nettoyer" les lieux et se débarrasser de ces habitants.  (France 2)