VIDEO. Roberto Saviano livre les dessous du trafic de la cocaïne avec "Extra pure"

Roberto Saviano, le journaliste italien qui a dénoncé les horreurs de la mafia, vit désormais caché aux Etats-Unis depuis un an. Mais il est de retour en Europe pour présenter son nouveau livre "Extra pure" (Gallimard) consacré au trafic de la cocaïne.

France 3

Cela fait neuf ans que Roberto Saviano ne se déplace que sous escorte. Dans le monde entier, l'écrivain italien sait qu'il est traqué. La mafia l'a condmanné à mort depuis la publication en 2006 de Gomorra qui révèle l'ampleur des activités de la Camorra. Et il récidive avec Extra pure, publié chez Gallimardsa dernière oeuvre sur le trafic mondial de la cocaïne. "Ce livre est aussi pour moi une vengence contre ce  milieu qui m'a forcé à mener cette vie tellement différente de celle que j'avais imaginée. Je ne suis plus libre", confie Roberto Saviano. 

Dans son dernier ouvrage, le journaliste démontre que les liquidités générées par le trafic de drogue auraient permis à plusieurs banques de sortir de la crise. "La troisième plus grande banque américaine et la première banque européenne ont dû payé des amendes pour blanchiment de plusieurs milliards". Roberto Saviano a fait les comptes du marché de la poudre blanche : il pèse plus de 300 milliards d'euros. Et la France serait "la seconde porte d'entrée de la cocaïne en Europe, après l'Espagne". En cause, ses liens avec l'Afrique qui est désormais "la plateforme mondiale de la cocaïne". En novembre, Roberto Saviano retournera à Naples pour témoigner contre ceux qui ont signé son arrêt de mort.