Trafic de drogue : la colère du maire de Salon-de-Provence

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Trafic de drogue : la colère du maire de Salon-de-Provence
FRANCE 2
Article rédigé par
T.Souman, P-J Perin, N.Thévenot - France 2
France Télévisions

Deux jours après une fusillade dans l'un des quartiers de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), le maire de la ville a décidé de raser tout ce qui pouvait abriter le trafic de stupéfiants.

Arbres, bancs, poubelles, marches en béton, tout a été rasé deux jours après les échanges de tir de kalachnikov dans un quartier de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). "Ici, il y avait des arbres, des bancs insalubres. Dès qu'il y aura du trafic, de la délinquance, nous opposerons le bulldozer à la kalachnikov" , explique Nicolas Isnard, le maire LR de la ville. Certains habitants du quartier sont tétanisés en se remémorant ces individus, venus d'une bande rivale, cagoulés, tirant en l'air avec des armes à feu. 

Les habitants de la ville craignent une balle perdue

Au moment des faits, il était 16 h 30 et une centaine d'enfants sortait de l'école au même moment, à quelques mètres de l'incident. "Une balle perdue peut vite arriver, il suffit simplement qu'un enfant passe au mauvais endroit, au mauvais moment", témoigne l'une des mamans, inquiète.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.