La première salle de shoot ouvrira près de l'hôpital Lariboisière

L'expérimentation des salles de shoot a été votée le mois dernier par les députés. La première devait être ouverte dans le nord de Paris. Après une polémique avec les riverains, son emplacement a été changé.

FRANCE 3

La première salle de shoot à ouvrir en France devait s'implanter à Paris, derrière la gare du Nord, sur un terrain appartenant à la SNCF. Mais les riverains ne l'entendaient pas de cette oreille. Après une polémique qui a enflé pendant plusieurs mois, la "salle de consommation de drogue à moindre risque" sera déplacée au sein de l'hôpital Lariboisière. Son accès ne se fera pas par la porte principale de l'établissement, mais par le côté.

Une façon d'accompagner les toxicomanes vers le soin

"[Les drogués] iront dans la salle pendant quelques dizaines de minutes, puis reviendront sous nos fenêtres", déplore une retraitée au micro de France 3. "Moi, ça ne me dérange pas qu'il y ait une salle de shoot, il y a des gens qui en ont besoin", assure un jeune. Près de la gare du Nord, pour l'instant, les toxicomanes s'injectent leur dose dans la rue. "Ça sera mieux pour nous et pour les gens", commente un drogué. Pour des associations, ces lieux de consommation permettent un meilleur suivi des toxicomanes, en les orientant vers des soins adaptés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement et la mairie de Paris espérait que la première salle de shoot pourrait ouvrir à Paris \"courant 2013\". 
Le gouvernement et la mairie de Paris espérait que la première salle de shoot pourrait ouvrir à Paris "courant 2013".  (GETTY IMAGES)