Drogues : de nouvelles salles de consommation au cœur d'une controverse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Drogues : de nouvelles salles de consommation au cœur de la controverse
France 2
Article rédigé par
B. Delombre, J. Vitaline, G. Halard, H. Puffeney, L. Chaussoy, X. Roman, M. Felix, A. Boulet - France 2
France Télévisions

Le Premier ministre a validé le dossier pour la création de quatre "salles de shoot" à Paris. Un dossier et des futurs établissements qui ne font pas le bonheur des riverains. Certains ont décidé d'agir.

Des salles de consommation contrôlée de drogues pourraient voir le jour en plein milieu de Paris, entre de nombreux restaurants et boutiques. Une décision qui fait beaucoup de bruits chez les riverains et futurs voisins de ces lieux, jeudi 16 septembre. "On est très inquiets, car il y a plein d'enfants qui passent", explique une mère de famille. Une de ces salles pourrait être implantée face au musée du chocolat, une mauvaise nouvelle pour son directeur, Fabrice Stijnen. "On n'a pas forcément envie de devoir enjamber quelqu'un qui n'est pas dans un état normal", raconte-t-il.

Le crack, un fléau dans le nord de Paris

La création et la future installation de ces quatre lieux d'accueil a été validée afin de tenter de résoudre un des problèmes majeurs à Paris : la consommation et le trafic du crack. Ce dérivé de la cocaïne rend la vie difficile pour des milliers de Parisiens. Mais dans la seule salle de ce genre existant à Paris, la prise en charge encadrée serait la solution. "Il y a 55 000 injections qui se font dans cette salle, au lieu de se faire dans la rue, avec des gens qui peuvent rencontrer un médecin, des infirmiers et un assistant social", explique Élisabeth Avril, directrice de l'association Gaïa.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Salles de shoot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.