VIDEO. Nice : un enfant de huit ans convoqué par la police pour apologie du terrorisme

France 2 revient sur les propos d'un enfant de huit ans qui a déclaré soutenir les terroristes. Son père et lui ont été convoqués au commissariat.

FRANCE 2

Un enfant de huit ans, Ahmed, a été entendu dans un commissariat de Nice, le mercredi 28 janvier, après avoir déclaré être "avec les terroristes". "Je ne suis pas Charlie" avait-il ajouté.
Devant l'école du petit garçon, les parents sont sidérés par la mesure prise contre Ahmed . "C'est choquant, ce n'est qu'un enfant de huit ans !", déclare une mère interrogée par France 2. "Il a réagi comme ça parce qu'il a entendu cela à la télévision. Cela ne vient pas de lui-même", justifie une autre personne.

Solidarité avec les terroristes

Les faits remontent au 8 janvier. Au lendemain des attentats, Ahmed, écolier en CE2, refuse de respecter la minute de silence. Quand son instituteur lui demande de dire pourquoi il ne veut pas, l'enfant exprime sa solidarité avec les terroristes.
Le directeur de l'établissement convoque les parents, mais le ton monte et quelques jours plus tard, le directeur porte plainte contre le père de l'enfant. Il sera convoqué avec son enfant. La procédure est inacceptable pour l'avocat de la famille.
La police, elle, reconnaît une maladresse de forme dans la convocation d'Ahmed.
Le dossier va être envoyé au parquet de justice.

Le JT
Les autres sujets du JT