Vidéo “Simone, le voyage du siècle”: rencontre avec Rebecca Marder qui interprète Simone Veil

Publié
Le film, retraçant la vie de Simone Veil, est sorti ce 12 octobre dans les salles de cinéma. Pour Brut., l’actrice Rebecca Marder, jouant le rôle principal, rend hommage à la politique française.
Brut.
Article rédigé par

Le film, retraçant la vie de Simone Veil, est sorti ce 12 octobre dans les salles de cinéma. Pour Brut., l’actrice Rebecca Marder, jouant le rôle principal, rend hommage à la femme politique française. 

Simone ce n’est pas un film sur la Shoah mais on ne peut pas raconter la vie de Simone Veil sans raconter la Shoah. Beaucoup de rescapés et de survivants de cette atrocité ont eu un sentiment de culpabilité au retour des camps et puis Simone a choisi vraiment la vie.” Le biopic sur la vie de Simone Veil, Simone, le voyage du siècle, est sorti ce mercredi 12 octobre dans les salles de cinéma. Au micro de Brut., l’actrice Rebecca Marder, qui prête ses traits à la politique française, lui rend hommage.

“J’ai l’impression qu’aujourd’hui elle nous a légué un héritage qu’il faut respecter”

Je ne suis pas une actrice qui est hantée par ses personnages une fois que j’ai terminé une pièce ou un rôle, un film, mais je pense que pour le personnage de Simone, c’est devenu presque un compagnonnage pour moi. En tous cas, je ressors de cette expérience grandie parce que inspirée par sa force, par sa dignité, par sa foi en l’humanité, par sa manière de faire de la politique au sens noble du terme”, explique la comédienne.

Simone Veil a été magistrate puis a occupé le rôle de ministre de la Santé, durant lequel elle a fait voter la loi Veil, sur la dépénalisation de l’IVG en France. “Que ce soit l’avortement, l’Europe, le racisme, l’antisémitisme, j’ai l’imrpession que c’était une pionnière. Donc en fait, j’ai l’impression qu’aujourd’hui elle nous a légué un héritage qu’il faut respecter. Elle m’a aussi légué quelque chose qui veut dire que l’humanité entière est responsable du sort humain”.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.