Panthéon : aux femmes, la patrie reconnaissante

Au Panthéon reposent en grande majorité des hommes. Qui sont les femmes qui y sont inhumées ? Pourquoi ont-elles été distinguées ?

Il n'y a pas beaucoup de femmes au Panthéon. Avec Simone Veil qui y entrera dimanche 1er juillet, elles seront en tout et pour tout cinq, au côté de 76 grands hommes. Sophie Berthelot y entre en 1907 en qualité de femme de son mari, le grand chimiste Marcelin Berthelot. Ils se sont tant aimés dans la vie : Marcelin Berthelot meurt de chagrin quelques heures après le décès de son épouse. Impensable donc de les séparer dans l'au-delà et on surnommera Sophie Berthelot l'inconnue du Panthéon. La physicienne Marie Curie est la première à entrer au Panthéon pour ses mérites propres en 1995.

L'évidence Simone Veil

Puis il y aura Germaine Tillion, ethnologue, et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, nièce du Général. Deux grandes résistantes, amies, toutes deux déportées au camp de concentration de Ravensbruck. François Hollande les a fait entrer au Panthéon en 2015. Dimanche 1er juillet, place à Simone Veil, rescapée de la Shoah, auteure de la loi sur l'IVG et première présidente du parlement européen. "C'était une évidence et c'était voulu par le peuple", résume l'écrivain Olivier Le Naire. Ironie de l'histoire : la première femme entrée au Panthéon accompagnait son mari, un grand homme. Dimanche, Antoine Veil accompagnera son épouse, une grande femme, pour l'éternité.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé Simone Veil, dans les années 70.
La ministre de la Santé Simone Veil, dans les années 70. (- / AFP)