Joséphine Baker va entrer au Panthéon car elle incarne "l'esprit français", confirme l'Elysée

La célèbre meneuse de revue, résistante et militante antiraciste deviendra la première femme noire honorée dans ce temple républicain installé au cœur de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La danseuse Joséphine Baker le 23 septembre 1951. (UPI)

L'artiste et résistante franco-américaine Joséphine Baker va entrer au Panthéon "parce qu'elle est l'incarnation de l'esprit français", a expliqué lundi 23 août l'Elysée, au lendemain d'un article du journal Le Parisien révélant la décision d'honorer sa mémoire de l'artiste. Née en 1906, Joséphine Baker s'est "engagée dans la Résistance" et a été une "inlassable militante antiraciste" ainsi qu'une "incarnation de l'esprit français", explique l'Elysée dans un communiqué, confirmant son entrée au Panthéon le 30 novembre.

Son corps restera à Monaco

"A travers ce destin, la France distingue une personnalité exceptionnelle, née américaine, ayant choisi, au nom du combat qu'elle mena toute sa vie pour la liberté et l'émancipation, la France éternelle des Lumières universelles", précise la présidence. La cérémonie fera de la célèbre meneuse de revue, née dans le Missouri et enterrée à Monaco, la première femme noire à reposer dans la nécropole laïque.

Le corps de Joséphine Baker "restera à Monaco où elle est enterrée au cimetière marin", a précisé à l'AFP Jean-Claude Bouillon-Baker, un des enfants de l'artiste. Le Panthéon accueillera donc un cénotaphe (un tombeau vide) "avec une plaque, comme pour Aimé Césaire et d'autres personnalités", a ajouté  Jean-Claude Bouillon-Baker. "L'important, c'est de marquer sa présence au Panthéon."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Panthéon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.