Joséphine Baker : sa double vie d’espionne

Publié Mis à jour
Joséphine Baker : sa double vie d’espionne
FRANCE 2
Article rédigé par
S.Bernuchon, D.Basier, C-D.Denis, G.Beaufils, T.Breton, L.Calvi, C.Baume, T.Gardet, Images Drone : Marc Chesneau, B.De Saint Jore - France 2
France Télévisions

Joséphine Baker fera son entrée au Panthéon le mardi 30 novembre. Le temps d’un hommage exceptionnel pour une héroïne et star du music-hall.

C’est un dossier conservé précieusement au sous-sol du musée de la Résistance. Hannah Diamond, une historienne, est venue de Grande-Bretagne pour le consulter. Elle enquête sur un rôle méconnu de Joséphine Baker : celui d’espionne pendant la guerre. Mais le dossier révèle finalement peu d’informations. "Il n’y a pas beaucoup de détails, c’est difficile de trouver des sources et des traces", confie l’historienne.

La chanteuse elle-même reste énigmatique


Comment une danseuse de music-hall est-elle devenue un symbole de la Résistance ? Quel a été son rôle pendant la guerre ? La chanteuse elle-même reste énigmatique. Joséphine Baker est une artiste hors norme qui passionne les historiens, mais pas seulement. Tout commence en 1939 dans sa somptueuse villa en région parisienne. Cette histoire-là, ce sont les habitants du Vésinet (Yvelines) qui l’ont reconstituée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.