"Elle a œuvré pour rassembler les gens, c'est beau" : des milliers de visiteurs rendent hommage à Joséphine Baker au Panthéon

Quelques jours après l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker, les visites sont gratuites ce week-end. Environ 20 000 personnes sont attendues jusqu'à dimanche soir.

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des visiteurs venus rendre hommage à Joséphine Baker, samedi 4 décembre 2021, quelques jours après son entrée au Panthéon. (BORIS LOUMAGNE / RADIO FRANCE)

Joséphine Baker aimait la France et les Français le lui rendent bien. Ils étaient quelques milliers à faire la queue devant le Panthéon, samedi 4 décembre, pour pouvoir accéder à la crypte et au caveau numéro 13. 

Militante des droits civiques, résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, l'artiste franco-américaine est la sixième personnalité à avoir rejoint, mardi, les "Immortelles". Et comme après chaque panthéonisation, l'entrée au public est gratuite ce week-end afin de permettre à ceux qui le souhaitent de venir lui rendre hommage. 

Marouane a tenu à être là avec quelques amis. "J'aime l'histoire, le général De Gaulle, donc je suis venu. C'est un moyen aussi de faire découvrir la résistance avec de nouveaux personnages, je ne veux pas dire atypique, mais différents. C'est bien de montrer que dans la résistance, il y avait aussi des femmes. Peu de personnes savent qu'il y a une résistante qui vient des États-Unis", explique-t-il. C'est aussi ça la force d'une panthéonisation, faire découvrir des figures de l'histoire selon Michaël, un Breton de passage à Paris : "Je connaissais son nom mais je ne m'étais jamais intéressé vraiment à son parcours. Et là j'ai découvert Joséphine Baker sous un autre aspect que je ne connaissais pas. C'était son côté résistant qui, pour moi, était important. J'ai découvert ça dernièrement."

"La vie manque d'exemples de ce style"

Et puis, une entrée au Panthéon provoque aussi des questionnements sur l'histoire, le passé mais aussi sur notre société, son évolution. "Ce qui m'a surprise, c'est le fait qu'elle soit maintenant au Panthéon par rapport à la date de sa mort, en 1975, et par rapport à d'autres figures qui ont été mises au Panthéon tout de suite, raconte Ambre, venue rendre hommage à la femme militante des droits civiques.C'est peut être aussi l'évolution des mentalités qui fait que Joséphine Baker, une personnalité noire qui s'est battue pour la reconnaissance des Noirs dans la société, aujourd'hui est au Panthéon."

A l'heure où l'on parle souvent de fracture de la société, cette panthéonisation de Joséphine Baker crée une sorte d'unité et de consensus qui fait du bien à David, un Toulousain à Paris pour le week-end. "La vie manque d'exemples de ce style pour faire en sorte que les gens retrouvent de la fraternité. Elle a œuvré pour rassembler les gens. C'est beau", dit-il. 

Les premiers visiteurs viennent au Panthéon pour rendre hommage à Joséphine Baker - Reportage de Boris Loumagne
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Panthéon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.