La prime du PDG d'Alcatel-Lucent fait polémique

Michel Combes part avec près de 14 millions d'euros après seulement deux ans dans l'entreprise.

Voir la vidéo
FRANCE 3

L'ancien patron d'Alcatel-Lucent, Michel Combes va percevoir une prime de 14 millions d'euros sur trois ans pour ses deux ans passés à la tête de la société. De quoi mettre en colère les employés de l'entreprise. "Michel Combes a fermé les sites de Rennes, de Toulouse, d'Orveau et d’Ormes et donc je pense que les salariés de ces sites vont apprécier le fait que les économies annonçaient par la fermeture de ces sites iront directement dans la poche de l'ancien directeur général qui est démissionnaire", explique Roland Tutrel, chef de projet.

Le gouvernement monte au créneau

Le montant des primes de Michel Combes a été dévoilé par le JDD. Des primes sous forme d'actions, distribuées sur trois ans. Alcatel-Lucent souligne qu'elles sont légales et transparentes. Ce qui coince, c'est que le groupe a récemment assoupli la règle d'attribution d'une partie de ces primes. Les cadres peuvent désormais les toucher après deux ans de présence et non plus trois. Même au gouvernement, cette prime dérange. "Dans le monde d'aujourd'hui, avec les difficultés que les uns et les autres rencontrent, à un moment donné, il faut un peu de bon sens, un peu de mesure, un peu de retenue", a confié sur France Info Michel Sapin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron d\'Alcatel, Michel Combes, lors d\'une assemblée générale du groupe, le 26 mai 2015. 
Le patron d'Alcatel, Michel Combes, lors d'une assemblée générale du groupe, le 26 mai 2015.  (THOMAS SAMSON / AFP)