Couvre-feu : les commerçants se plient aux règles

Dans toute la France, le couvre-feu a été respecté dès 18 heures samedi 16 janvier. Si les commerçants se plient eux aussi aux règles, ils s'inquiètent de voir baisser leur chiffre d’affaires.

France 3

Le couvre-feu dès 18 heures a été mis en place samedi 16 janvier dans toute la métropole française, au grand dam des commerçants. En duplex depuis le 14e arrondissement de Paris, le journaliste de France Télévisons Benjamin Savart rapporte que cette fermeture forcée des magasins pourrait avoir un lourd impact sur leur économie, ainsi qu'en témoigne le gérant de salon de coiffure avec qui il s’est entretenu. "Souvent, la dernière heure d’exercice permet à ce commerce de faire la différence sur le chiffre d’affaires", précise-t-il.

Les clients tout de même présents à Limoges

Du côté de Limoges en Haute-Vienne, les commerçants craignent également que ce couvre-feu instauré à 18 heures pousse les clients à rester davantage chez eux et entraîne un manque à gagner. La première journée sous cette nouvelle mesure a pour l’instant prouvé le contraire à un gérant de supermarché. "Malgré le couvre-feu, il a réussi à faire son chiffre d’affaires de la journée. Les consommateurs semblent adapter leur comportement à cette nouvelle contrainte", rapporte le journaliste de France Télévisions Franck Petit en duplex depuis Limoges.

Le JT
Les autres sujets du JT
Couvre-feu : les commerçants se plient aux règles
Couvre-feu : les commerçants se plient aux règles (France 3)