Couvre-feu à 18h : les élus marseillais font de la résistance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Couvre-feu à 18h : les élus marseillais font de la résistance
France 2
Article rédigé par
A.Lay, C.La Rocca, N.Thévenot - France 2
France Télévisions

Les élus de Marseille (Bouches-du-Rhône) rejettent cette mesure jugée comme inefficace et imposée au détriment des commerçants.

Huit nouveaux départements devraient voir leur couvre-feu s’avancer à 18 heures, y compris les Bouches-du-Rhône. À Marseille, la mesure n’est pas encore appliquée, mais elle fait déjà réagir les commerçants, bientôt privés d’une partie de leur chiffre d’affaires. Un coup dur, confirme Caroline Baron, gérante d’un magasin de prêt-à-porter, qui va perdre 20% de son activité. "Ouvrir plus que de 9h à 18h ça va être compliqué, puisqu’on est déjà ouverts en continu", estime-t-elle. 

La majorité et l’opposition font front commun

Les élus de la majorité viennent en soutien, dénonçant une mesure jugée insensée. "On était tous unanimes pour dire que ce n’était pas la bonne solution, assure Michèle Rubirola, la première adjointe au maire. Moi j’attends la preuve scientifique pour dire si entre 18h et 20h on se contamine plus que le samedi et le dimanche dans les grandes surfaces." Pour l’opposition, il faut tout miser sur les gestes barrières, le masque, les tests et surtout la vaccination, plutôt que d’appliquer un couvre-feu. Plus de 54 sites sont prêts à accueillir la population pour se faire vacciner dans le département.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.