Cet article date de plus de six ans.

Comment l'orthographe gâche notre quotidien en gifs

Amour, haine, incompréhension, chagrin... Les Français et le français ne s'entendent pas toujours très bien. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Steve Urkel (interprété par Jaleel White) dans la série américaine "La Vie de famille". (GIPHY)

Les Français vivent de moins en moins en accord avec l'orthographe. Selon le baromètre Projet Voltaire, publié par Le Parisien, jeudi 11 juin, ils maîtrisent seulement 45% des 84 règles d'orthographe de référence. En 2010, les quelque 5 000 "clients" du logiciel de Projet Voltaire connaissaient 51% de ces règles. Il semble donc qu'il y a une dégradation du niveau. Et ce, à tous les âges de la vie. Alors qu'internet a placé l'écrit plus que jamais au cœur de notre quotidien, francetv info a tenté de raconter cette histoire d'amour et de haine qui lie les Français à leur langue. 

Quand vous dites à voix haute : "après qu'il a passé son examen, il était soulagé"

Et tout le monde vous regarde comme ça : 

C'est pourtant la règle : "après que" doit être suivi d’un verbe à l’indicatif et non au subjonctif. Oui, l'orthographe, c'est parfois compliqué et contre-intuitif, ce qui fait tout son piment. Par exemple... 

... quand vous demandez à votre voisin comment accorder le participe passé d'un verbe occasionnellement pronominal

Et que, sans trembler, il vous dit que c'est facile, qu'il suffit de voir si le pronom réfléchi est bien le COD du verbe. 

Vous pouvez lui faire remarquer qu'il est légitime d'oublier une règle complètement tirée par les cheveux, apprise à l'âge de 11 ans, dans le Bled. LE BLED !

Ceux qui adhèrent mal à ces règles parfois tordues peuvent même se voir offrir un Bescherelle à Noël

"Oh ! Merci Monique ! Quelle bonne idée, dis donc. Je vais en faire mon livre de chevet... Antoine, tu as vu le cadeau que m'a fait Monique ? C'est parce que je suis nulle en orthographe. Un Bescherelle ! Bonne idée, hein ? Ha ha ha. Ha ha. Haaaaa." 

C'est bien beau de connaître par cœur les règles de grammaire et de conjugaison, mais il ne faut pas oublier que l'orthographe est une science pleine de surprises.

Quand vous apprenez que le mot "bolos", avec un seul "s", est entré dans le dictionnaire.

En mai, "bolos" est entré dans l'édition 2016 du Larousse. Cette orthographe, qui a été préférée à "bolosse" et "boloss", ne va pas de soi, avait relevé Slate.fr. De toute façon, c'est quoi, ce vocabulaire de jeunes "sauvageons"

Quand on vous dit que le niveau baisse à cause d'internet, des SMS, et tous ces trucs de jeunes

"C'est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l'orthographe traditionnelle", selon une étude réalisée par le Centre de recherche sur la cognition et l'apprentissage (CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais de Tours), publiée en mars 2014. Loin d'être une menace pour le niveau d'orthographe des jeunes, les SMS seraient donc surtout "une occasion nouvelle et supplémentaire de pratiquer l'écrit", estiment les chercheursA noter aussi que ce ne sont pas des ados qui ont fait une faute dans les consignes du brevet.

"Salut SA VA ?"

Ce qui n'empêche pas les réseaux sociaux de propager des fautes horribles.

Des bourdes qu'autrefois seuls nos professeurs pouvaient (très diversement) apprécier. Par exemple : la confusion entre le "ça" (démonstratif, pouvant être remplacer par cela) et le "sa" (possessif, comme "ma" et "ta"), figure en bonne place parmi les abominations courantes avant l'ère d'internet. La galère toute relative consistant à aller chercher le "ç" sur le clavier n'a par ailleurs rien arrangé. Mais personne n'a attendu Twitter pour confondre "a" et "à", "é" et "er", ainsi que "ai" et "ais". 

L'erreur est humaine. Même les gens parfaits comme vous et moi en font à l'occasion. 

 Quand on vous sermonne sur une règle de base que vous connaissez, à cause d'une petite faute d'inattention 

"Non, mais je t'explique. On accorde le nom en nombre. Tu vois ? Il aurait fallu que tu mettes un 's' à 'les maison'. Tu comprends ?" Faire une faute d'inattention, glisser une coquille dans un e-mail et ne pas se relire, cela arrive à tout le monde.  

Quand on vous dit : "Il suffit de lire pour arrêter de faire des fautes"

Mémoire auditive, visuelle ou kinésthésique ? Dysorthographie ? Dyslexie ? Si l'orthographe n'est pas corrélée à l'intelligence, les auteurs de fautes sont souvent pris pour des imbéciles. Difficile de surmonter le tabou et la honte dans ces conditions.  

 Quand vous avez envoyé une lettre de motivation qui commence par : "Je me permet de" 

Même si vous êtes diplômé du MIT, que vous parlez russe, arabe, mandarin et que vous avez fait le tour du monde en moonwalk pour récolter des fonds pour la recherche contre le cancer, vous savez que le recruteur va vous snober à cause de ce "s" oublié.

L'orthographe est un règlement qui permet (sans "s") à tous de se comprendre. En revanche, c'est parfois un outil de discrimination radical, qui écrase toutes les autres qualités. Admettons que vous soyez très créatif avec l'agencement des lettres. 

Quand un ministre/personnalité politique fait une faute d'orthographe dans un tweet...

Selon une enquête Ipsos pour les Editions Le Robert publiée en septembre, près de neuf Français sur dix se disent choqués quand ils repèrent une erreur dans un courrier administratif ou professionnel. Quand bien même elle n'est pas une faute morale, la faute d'orthographe est très mal tolérée, surtout de la part des représentants de l'Etat, dont on attend une maîtrise parfaite des subtilités de la grammaire et de la conjugaison.

Quand vous corrigez quelqu'un avec dédain et faites vous-même une faute d'orthographe

 

Cela porte un nom : la loi de Murphy. Il s'agit d'un dérivé orthographique de ce principe selon lequel "tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal." Ainsi, si vous voulez reprendre quelqu'un sur son orthographe, vous ferez vous-même nécessairement une faute.

On connaît tous quelqu'un qui abuse de l'expression "ça pique les yeux" 

Dire/écrire "ça pique les yeux" dès que l'on voit une faute ne rend pas plus intelligent et n'encourage nullement la correction de la faute. Il faut arrêter. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.