Des fautes d'orthographe dans des documents du brevet et du bac épinglées par des internautes

Les internautes ont repéré des fautes sur les consignes des épreuves du brevet et sur une convocation au baccalauréat.

Des élèves lors de l\'épreuve de philosophie du baccalauréat, au lycée Fustel-de-Coulanges de Strasbourg (Bas-Rhin), le 6 juin 2014.
Des élèves lors de l'épreuve de philosophie du baccalauréat, au lycée Fustel-de-Coulanges de Strasbourg (Bas-Rhin), le 6 juin 2014. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Les élèves français ne sont pas les seuls à faire des fautes d'orthographe. Ceux qui rédigent les consignes des épreuves du brevet des collèges en font aussi. "L'utilisation des téléphones portables, smartphones ou tout autre appareil électronique est strictement interdites", peut-on ainsi lire sur le document remis aux élèves des académies de Créteil, Versailles et Paris, cité par le blog humoristique Bescherelles ta mère, mardi 2 juin.

La veille, le site avait déjà repéré une erreur de conjugaison sur une convocation pour le baccalauréat de la série ES, envoyée par l'académie de Besançon (Doubs). "Aucun numéro d'inscription ne sera communiquer au candidat", peut-on lire en bas de page.

Les internautes veulent "encadrer" ces erreurs

Des fautes d'orthographe qui ont provoqué les moqueries sur les réseaux sociaux. "Comme quoi les jeunes ne sont pas les seuls illettrés", a réagi un internaute sur Twitter, alors qu'un autre s'est proposé d'"encadrer" le document.

L'académie de Besançon s'est, elle aussi, fendu d'un tweet sur l'affaire, mardi 2 juin, en s'excusant pour ces fautes d'orthographe. Elle a, en outre, remercié les internautes d'avoir signalé cette "malencontreuse erreur", précise le Figaro, qui ajoute que l'académie de Paris n'a, en revanche, pas réagi.