Changement d'heure : une mesure qui fait polémique

Si l'argument des économies d'énergie a longtemps prévalu en ce qui concerne les changements d'heure, il ne fait désormais plus l'unanimité. De nombreux pays ont ainsi décidé de l'abandonner.

France 3

Depuis 40 ans, la France vit au rythme de l'heure d'été et de celle d'hiver. En 1976, l'objectif était de faire des économies de pétrole. Cette nuit du 29 au 30 octobre, nous récupérerons une heure. "Je vais récupérer de la semaine", confie une passante. La règle s'applique à toute l'Europe, même si la Grande-Bretagne a toujours gardé une heure de décalage, été comme hiver. Cette année, la Turquie fait exception, elle n'a plus d'heure d'hiver. Conséquence, l'île de Chypre aura sa zone européenne à l'heure d'hiver et le secteur sous influence turque à l'heure d'été.

Une mesure abandonnée par plusieurs pays

Certains pays ont changé d'idée. La Russie avait abandonné l'heure d'hiver en 2011 pour finalement la remettre au goût du jour en 2014. La Chine avait pour sa part adopté l'heure d'hiver en 1986 pour l'abandonner cinq ans plus tard. C'est le cas aussi de l'Afrique du Sud, l'Algérie et l'Argentine, des pays très vastes qui estiment le gain en énergie très faible.

Le JT
Les autres sujets du JT