Cet article date de plus de cinq ans.

Ceux qui ne sont pas Charlie

Un mois après les attentats, la France a t-elle changé ? Quelles conséquences sur le quotidien des Français ? France Info s'est rendu à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Une commune où le malaise est bien réel, surtout pour ceux qui sont musulmans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
 (Le symbole "Je suis Charlie" ne plaît plus à tout le monde © Radio France / Hélène Lam Trong)

Nous sommes à La Rose des vents à Aulnay. Mais on pourrait être dans n’importe quel autre quartier de n’importe quelle autre ville de France où les musulmans sont nombreux. Au lendemain des attentats, beaucoup avaient dit leur peur des amalgames. Un mois plus tard France Info est allé à leur rencontre. Certains n’hésitent pas à dire qu’il y a eu un avant et un après, notamment dans le regard des gens. Pour d'autres il faut arrêter avec les "Je suis Charlie", trop réducteurs.

"J'aime la France, mais je ne suis pas Charlie" - Ecoutez le reportage d'Hélène Lam Trong à Aulnay-sous-Bois
--'--
--'--
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.