Vrai ou faux : peut-on dire qu'il n'y a plus d'enfants juifs dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis ?

Le 13 février, Éric Ciotti, le député LR des Alpes-Maritimes, affirmait sur franceinfo qu'il n'y a plus d'enfants juifs dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis.

FRANCEINFO

Franceinfo a vérifié l'affirmation d'Éric Ciotti qui assure qu'il n'y a plus d'enfants juifs dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis "parce qu'ils sont chassés par le communautarisme islamique". Il est quasiment impossible de l'affirmer, car en France les statistiques ethniques et religieuses sont interdites. Le député les Républicains dit s'appuyer sur "des rapports qui dénoncent cette situation".

Il y a bien un rapport de l'inspection générale de l'Éducation nationale sur les signes religieux distinctifs à l'école. Il date de 2004 et il contient cette phrase : "en France, les enfants juifs ne peuvent plus de nos jours être scolarisés dans n'importe quel établissement, et ils sont les seuls dans ce cas".

Des enfants juifs en classe

Francis Kalifat, président des institutions juives (Crif), a rencontré le 1er février le ministre Jean-Michel Blanquer. Selon le compte-rendu de leurs échanges, "Francis Kalifat a tout d'abord regretté la sortie progressive des enfants juifs du système de l'éducation nationale".

Mais le responsable d'une association de parents d'élèves (FCPE) de Seine-Saint-Denis affirme que des enfants de confession juive sont bien scolarisés dans des écoles, collèges et lycées publics. Et des professeurs des écoles contactés par franceinfo ont confirmé ces propos.

Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes Maritimes).
Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, le 14 juin 2013 à Mandelieu-la-Napoule (Alpes Maritimes). (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)