Antisémitisme : "On assiste, depuis le 7 octobre, à un tsunami antisémite", affirme un membre du bureau exécutif du CRIF

Publié
Durée de la vidéo : 8 min
Philippe Meyer, membre du bureau exécutif du CRIF, est l'invité du 11/13 info, lundi 6 mai, alors qu'une enquête a montré l'explosion d'actes antisémites en France.
Antisémitisme : "On assiste, depuis le 7 octobre, à un tsunami antisémite", affirme un membre du bureau exécutif du CRIF Philippe Meyer, membre du bureau exécutif du CRIF, est l'invité du 11/13 info, lundi 6 mai, alors qu'une enquête a montré l'explosion d'actes antisémites en France. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Philippe Meyer, membre du bureau exécutif du CRIF, est l'invité du 11/13 info, lundi 6 mai, alors qu'une enquête a montré l'explosion d'actes antisémites en France.

Des assises de lutte contre l'antisémitisme ont été annoncées par le gouvernement, alors que les actes antisémites ont bondi en 2023 en France. "On assiste, depuis le 7 octobre, à un tsunami antisémite", affirme Philippe Meyer, membre du bureau exécutif du CRIF, (Conseil représentatif des institutions juives de France), invité du 11/13 info, lundi 6 mai. Selon lui, la haine d'Israël et de l'État juif se transforme "en haine anti-juifs".

Un quotidien "pollué" et "violenté"

"Il y a également une parole antisioniste, antisémite qui s'est libérée", ajoute Philippe Meyer. Selon lui, des dirigeants politiques d'extrême gauche sont des "pompiers pyromanes (…) qui instrumentalisent un certain nombre de jeunes". "Il est compliqué aujourd'hui d'être étudiant juif en France", argumente le membre du bureau exécutif du CRIF. Selon une étude, 86% des Français juifs estiment qu'ils peuvent être l'objet d'une attaque antisémite. "Le quotidien même des Français juifs est pollué, est attaqué et violenté par ce climat", conclut Philippe Meyer.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.