Alcoolisme : "Seul un addict peut comprendre un autre addict"

Depuis 55 ans, les alcooliques anonymes accueillent des personnes qui souhaitent arrêter de boire. Un anniversaire qu'ils fêtent ce samedi à l'occasion d'un congrès qui se tient à Paris les 7 et 8 novembre 2015. D'anciens alcooliques témoignent de la difficulté d'arrêter et de ne pas rechuter.

(Les alcooliques anonymes fêtent le 55 ans)

L'alcool reste un véritable fléau en France. Il est à l'origine de 50.000 décès par an. On estime que près de 15 % de la population est dépendante de l'alcool. Des gens fragiles qui poussent parfois la porte des alcooliques anonymes.

Autour d'une table une quinzaine de personnes sont présentes. Toutes ont un point commun : elles ont décidé d'arrêter de boire. C’est le cas de Philippe, devenu dépendant à l'âge de 19 ans. Après 15 ans d'alcoolisme, il découvre les alcooliques anonymes. C'était il y a 26 ans. Depuis, il ne boit plus mais il ne se considère pas comme guérit.

"Seul un addict peut comprendre un autre addict"

"Je dis que je suis encore alcoolique, alors que cela fait 26 ans que je n’ai pas bu. Mon père était médecin et m’a vu avec trois ou quatre ans de pratique d’alcooliques anonymes. Il était très content et il m’a dit : je crois que bientôt nous pourrons boire une coupe de champagne pour fêter ta guérison. Il n’avait pas compris la réalité des choses. Seul un addict peut comprendre un autre addict. "

Emmanuel le sait bien. Après 30 ans d'alcoolisme, il s'est dit qu'il ne pouvait plus gâcher sa vie. Il a poussé la porte de l'association

"J’avais tout perdu, je n’arrivais plus à m’en sortir seul et il fallait que je trouve une solution. Je sais ce qu’il faut faire pour ne pas consommer : être en lien avec des gens qui ne consomment pas, et savoir qu’elles sont les conséquences si je me remets à boire. "

Tous le disent, c'est en soutenant les autres que l'on sort de l'alcoolisme, mais ils rajoutent aussitôt, on n'en guérit jamais. 

A l'occasion de leur 55e anniversaire, les alcooliques anonymes sont en congrès les 7 et 8 novembre 2015, à Paris.

Les alcooliques anonymes fêtent le 55 ans. Le reportage de Bruno Rougier
--'--
--'--