Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy renvoyé devant le tribunal

Publié Mis à jour
Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy renvoyé devant le tribunal
FRANCE 2
Article rédigé par
G. Halard - France 2
France Télévisions

Nicolas Sarkozy est de retour au tribunal, jeudi 20 mai, dans le cadre du procès de l’affaire Bygmalion. Un mois et demi après sa condamnation dans l’affaire dite "des écoutes", l’ancien chef de l’État est jugé pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

En 2012, Nicolas Sarkozy a fait des meetings géants la marque de fabrique de sa campagne pour l’élection présidentielle. Jeudi 20 mai, près de dix ans plus tard, ces mêmes meetings conduisent l’ancien chef de l’État devant le tribunal pour "financement illégal de campagne électorale". Avec lui, 13 autres prévenus sont renvoyés notamment pour "escroquerie et complicité", à commencer par les hommes de Bygmalion. À la tête de la société d’évènementiel, ils géraient toute l’organisation de la campagne de Nicolas Sarkozy.

Un système de fausses factures

Le problème, c'est que cette campagne aurait coûté 20 millions d’euros de plus que prévu, soit presque le double du plafond imposé par la loi. Pour masquer le dérapage, les gérants de la société auraient eu recours à un système de fausses factures payées par l’UMP, le parti de Nicolas Sarkozy en 2012. Chez Bygmalion, ceux qui reconnaissent les faits affirment avoir agi à la demande de l’équipe de campagne du candidat d’alors. Sept autres prévenus auraient vu passer ou même signé ces factures, émises parfois pour des prestations fictives.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.