Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy, premier ancien président de la République placé sous surveillance électronique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy, premier ancien président de la République condamné à porter un bracelet électronique
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Méral - France 2
France Télévisions

L'ancien président de la République a été déclaré coupable, jeudi 30 septembre, de financement illégal lors de sa campagne électorale de 2012. Nicolas Sarkozy sera placé sous bracelet électronique. C'est du jamais-vu. En direct du tribunal de Paris, la journaliste de France Télévisions Christelle Méral apporte des précisions. 

"C'est un coup de tonnerre. C'est la première fois qu'un ancien président de la République est condamné à porter un bracelet électronique", affirme la journaliste Christelle Méral, jeudi 30 septembre, en direct du tribunal de Paris où Nicolas Sarkozy a aussi été condamné à un an de prison ferme pour financement illégal de campagne électorale. 

Présumé innocent

"Nicolas Sarkozy a toujours affirmé qu'il ne portait pas de responsabilités dans cette affaire, mais cette condamnation pourrait entraîner une baisse, une diminution de son poids politique, de son influence dans son camp à droite", poursuit la journaliste de France Télévisions. "C'est la stupéfaction à droite mais beaucoup lui apportent leur soutien, leur amitié. Nicolas Sarkozy a donc fait appel de cette condamnation en première instance. Il est donc pour l'instant présumé innocent", conclut Christelle Méral. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.