Aéroports de Paris : la privatisation inquiète les riverains

La potentielle privatisation des Aéroports de Paris inquiète les riverains qui vivent à proximité du site et qui subissent déjà des nuisances sonores. Ils craignent de voir la situation se dégrader encore plus.

FRANCE 3

Catherine a emménagé dans la cave de sa maison pour échapper au bruit. "[Les avions] arrivent et le bruit augmente au fur et à mesure, c'est écrasant. Puis ils repartent et on entend le suivant qui arrive. C'est un grondement d'orage", dit-elle. Sur ses murs, l'habitante de Sannois (Val d'Oise), à 20 km de Roissy (Val d'Oise), a donc installé des plaques d'isolant. Comme elle, ils sont plus d'un million de personnes à subir les nuisances sonores à cause de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

Un avion toutes les 1 minute 30

Plus près encore de l'aéroport, à Compans (Seine-et-Marne), à 4 km des pistes, on entend jusqu'à un avion toutes les 1 minute 30. Même la nuit, des avions de marchandise décollent. Alors du côté des associations de riverains, on craint que la privatisation n'empire les choses. "Nous avons l'exemple de l'aéroport de Toulouse (Haute-Garonne), à partir du moment où il a été privatisé, le trafic a augmenté de façon importante", précise Françoise Brochot, présidente de l'Association de défense du Val d'Oise contre les nuisances aériennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion Air France décolle de Roissy-Charles de Gaulle le 7 août 2018.
Un avion Air France décolle de Roissy-Charles de Gaulle le 7 août 2018. (JOEL SAGET / AFP)