Accès aux soins : des disparités régionales et socio-économiques

Selon les régions et les professions, l'accès au soin en France varie grandement. C'est le résultat d'une étude de l'Observatoire du monde médical.

France 3

Et si les cadres et les professions libérales parvenaient plus facilement à obtenir un rendez-vous chez un médecin ou un spécialiste que les ouvriers ? Une étude pointe également de fortes disparités régionales. "Ces deux inégalités se traduisent par des délais qui s'allongent, qui peuvent varier du simple au double", détaille Jean-Christophe Batteria sur le plateau de France 3. Ainsi quatre régions sont toujours au-dessous de la moyenne nationale : la Bretagne, le Centre-Val de Loire, la Normandie et les Pays de la Loire.

Des régions historiquement mutualistes

L'attente en cardiologie est de 43 jours en Île-de-France, la moyenne nationale est de 61 jours, mais en Centre-Val de Loire on passe à 89 jours. Pour l'ophtalmologie, il faut attendre 60 jours en Île-de-France et 130 jours en Bretagne. "Une des explications avancées par l'Observatoire du monde médical qui a commandé cette étude : les régions touchées seraient historiquement mutualistes, donc plus réticentes au dépassement d'honoraire, moins attractives pour les praticiens, qui sont donc là moins nombreux", explique le journaliste. Les différences socio-économiques sont elles aussi très fortes. Un cadre attend 53 jours pour un rendez-vous chez son cardiologue, un ouvrier, 70 jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Strauss, médecin de l\'université d\'Etat de l\'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d\'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans. 
Richard Strauss, médecin de l'université d'Etat de l'Ohio (Etats-Unis) entre 1978 et 1998 et mort en 2005, est accusé d'avoir agressé sexuellement 177 étudiants hommes pendant environ vingt ans.  (ARNO BURGI / DPA / AFP)