Société : paroles de jeunes

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 13/10/2013 Durée : 00h30

Comme chaque dimanche soir notre carte postale de France, avec des témoignages d'anonymes sur l'actualité du moment. Après Marseille, Nîmes, les collégiens de la Goutte-d'or : paroles d'élèves de l'international School of Paris qui accueille des élèves de 60 nationalités différentes. Quel regard portent-ils sur l'actualité.

Je suis franco-canadienne.

Je suis chinois. Je suis française et espagnole. Je vis en Italie.

Malaysie.

Canada.

Singapour.

Je suis français.

Elle habite au Pakistan. Les femmes n'ont pas le droit aller à l'école. Elle a reçu un coup de feu dans la tête par les talibans, en allant a l'école, mais heureusement, elle n'a pas été tuée.

Je pensais qu'elle allait avoir le prix. Mais elle ne l'a pas eu. A la fin, elle n'a pas reçu le prix Nobel.

16 ans, c'est vraimentjeune pour commencer à changer la politique.

Normalement, ce sont les adultes qui se mettent dans la politique, et qui se battent pour leur pays.

Elle inspire toutes les filles du monde. C'est un exemple.

Au Canada, c'est un peu comme ici. il y a des écoles où on le met.

J'ai déjà porté un uniforme. Ça prend moins de place à la maison. On n'a pas besoin de beaucoup d'habits dans l'armoire.

Je pense que chacun doit mettre ce qu'il veut.

Tu ne peux pas t'exprimer avec ce que tu portes. Tout le monde est pareil. On se sent comme en communisme.

On est dans un pays libre. Chacun peut mettre ce qu'il veut.

Pour moi, la France, c'est le fromage.

L'élégance, la tour Eiffel.

La Seine, la culture.

Les monuments, la nourriture.

C'est un pays très cher et pas très ouvert a d'autres langues.

Dans les autres pays, les gens sont beaucoup plus ouverts, mais ils ne sont pas méchants, juste enfermés dans leur propre vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==