Société : le syndrome du "nid vide"

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 20/05/2014Durée : 00h45

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Connaissez-vous le syndrome du nid vide ? Quand les enfants quittent la maison et que les parents se retrouvent seuls. C'est souvent un cap difficile. Il faut réapprendre à s'occuper de soi et. ça ne va pas de soi.

Chaque fois qu'elle vient à Paris, Fanny Barbieri voit son fils Victor. Elle l'a élevé seule.

Coucou.

Ça va.

Bien et toi.

Un point sur ses études de communication.

Et après c'est fini.

Et surtout la joie de se retrouver. Ils vivent à 130 km l'un de l'autre, Fanny à Amiens, Victor à Paris.

Je me suis retrouvée du jour au lendemain dans une maison vide, avec mon chien, et les soirées. Il fallait réapprendre a m'adapter a une nouvelle vie en solitaire.

C'est une étape à franchir, pas forcément facile mais nécessaire. Et après ça, tout va pour le mieux.

Il faut faire le deuil de la vie d'enfant, d'adolescent.

Il y a deux ans, quand nous les avions rencontrés, ils vivaient leurs derniers moments ensemble. Fanny Barbieri était fière de voir Victor réussir mais aussi inquiète de son absence.

La maman le pousse à l'extérieur, ça c'est pour la raison. Mais mon coeur me dit "le soir, il ne sera plus là".

Cendrine Dominguez a connu cette déprime, le syndrome du "nid vide". La présence de son mari n'y a rien changé. Mais aujourd'hui, elle rit de tout.

C'est mon petit dernier. J'ai fait un transfert docteur.

Elle a fait un travail sur elle-même et écrit un livre pour combler l'absence.

Pour réussir ce moment, il faut recréer des rituels avec les enfants Ça peut-être se voir le dimanche, aller au spectacle régulièrement, se retrouver pour des fêtes, etc.

Aujourd'hui, Fanny Barbieri n'a plus peur d'être seule. Un nouveau travail, une histoire d'amour qui commence. Le départ de Victor a été un déclic.

Ça permet de se recentrer sur soi, sur ses désirs. On a plus de liberté Je suis sortie plus facilement.

Fanny va mieux, son fils est plus investi dans ses études. Ils ont chacun reconstruit un nouvel équilibre.

Le JT
Les autres sujets du JT