Une planète rose découverte par la Nasa

Elle s'appelle GJ 504b et serait la planète la plus légère tournant autour d'une étoile jamais découverte.

Une image de l\'exoplanète GJ 504b, envoyée par la Nasa le 7 août 2013. 
Une image de l'exoplanète GJ 504b, envoyée par la Nasa le 7 août 2013.  (NASA / AFP)

GJ 504b est le nom que lui a donné la Nasa, mais l'on risque plutôt de s'en souvenir comme de la "planète rose". Les scientifiques de l'Agence spatiale américaine ont annoncé dans un communiqué avoir découvert une nouvelle planète, la plus légère tournant autour d'une étoile similaire au soleil.

Vieille de 160 millions d'années, elle fait plusieurs fois la taille de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire et se situe à cinquante-sept années-lumière de la Terre. Selon les chercheurs, la température au sol atteindrait 230°C.

De nouvelles questions sur la formation des planètes

"Si nous pouvions voyager jusqu'à cette planète géante, nous verrions un monde encore rougeoyant de la chaleur résultant de sa formation, avec une couleur qui ne serait pas sans rappeler celle d'une fleur de cerisier foncée, d'un magenta terne", décrit poétiquement Michael McElwain, de la Nasa.

Mais au-delà de cette couleur surprenante, GJ 504b interpelle surtout les scientifiques dans la mesure où elle défie la théorie de formation des planètes, souligne Maxisciences. Celle-ci, appelée "modèle d'accrétion de cœur", était effectivement valable pour les planètes relativement proches de l'étoile autour de laquelle elles orbitent. Or, GJ 504b orbite à une distance équivalente à environ 44 fois la distance séparant la Terre du Soleil. De quoi "considérer sérieusement des théories de formation alternatives", imagine le chercheur Markus Janson.