Cet article date de plus de huit ans.

Quand Aquilino Morelle donnait des leçons de transparence sur France Info

Accusé jeudi par Mediapart d'avoir "travaillé en cachette pour des laboratoires pharmaceutiques" quand il était inspecteur de l'IGAS, Aquilino Morelle, un conseiller de François Hollande, assure qu'il a "respecté toutes les règles et toutes les procédures". En juin 2011, sur France Info, il avait insisté sur l'importance de la transparence dans ce domaine. Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis affirme ce matin qu'il ne voit pas "comment il peut rester" si les accusations de Mediapart sont "vérifiées".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

A LIRE AUSSI  ►►► Un proche
conseiller de Hollande soupçonné de conflit d'intérêt

"Que chacun soit au clair avec lui-même et avec les
autres. Il n'y a pas d'interdiction d'avoir un rapport avec l'industrie
pharmaceutique pour un médecin (...) En revanche, ce qui est obligatoire, c'est
de rendre public cela (...) Ce que l'on souhaite, c'est que ces contacts soient
publics. Quand vous publiez vos relations, vous êtes transparent. Chacun pourra
regarder si les décisions que vous prenez sont conformes à ces déclarations et
s'il n'y a pas quelque chose qui peut poser un problème en termes de perte
d'indépendance. C'est juste ça, et pourtant c'est énorme. Certaines de ces
règles de transparence ont été posées en 1993 (...) Mais c'est difficile de
faire des révolutions qui sont d'ordre culturel. Il faut apprendre aux gens -
et ce n'est pas dans la culture française - à objectiver les rapports : 'j'ai
un rapport avec l'industrie pharmaceutique. Ce n'est pas un problème en soi
mais il faut que tout le monde le sache' (...) Des experts qui sont juges et
parties, ce n'est plus possible. Il faut en finir avec ça"
avait assuré Aquilino Morelle sur France Info en 2011.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.