Notre cerveau, de plus en plus confronté à des "pannes d'attention"

Nous aurions tendance à multiplier les actions au même moment : regarder la télé, envoyer un texto et utiliser un ordinateur. Un phénomène nuisible selon certains scientifiques.

France 2

Ordinateur toujours connecté, branché sur les pages de réseaux sociaux, téléphone dans la main pour envoyer et recevoir des textos. Voilà comment Maud, une jeune femme de 24 ans, révise ses examens pour devenir professeure des écoles.

En réalité, elle passe la moitié de son temps à faire autre chose que travailler. Ces tâches simultanées sont le lot quotidien de millions de personnes. Mais aujourd'hui, les scientifiques sonnent l'alerte. Notre cerveau saturé d'informations à tout moment mettrait à mal nos capacités de concentration.

Agir vite

Jean-Phillipe Lachaux est directeur de recherche à l'INSERM. Il est l'un des spécialistes de l'attention. "Il y a des mécanismes dans le cerveau qui font que le cerveau s'habitue à une accumulation de distractions. Lorsque le cerveau va se retrouver tout d'un coup dans une situation où il y a moins de distractions, il va naturellement se mettre en recherche de sollicitations pour se distraire lui même. De plus en plus il va y avoir une difficulté à stabiliser sa concentration", explique-t-il.

À l'adolescence, les mauvaises habitudes sont déjà prises, alors enseignants et chercheurs interviennent dès l'école primaire. Jean-Philippe Lachaux a mis au point des techniques pour éduquer l'attention des enfants. Depuis le mois de septembre à Lyon, un millier d'enfants apprennent l'équilibre attentionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
De nombreux films exploitent le mythe selon lequel nous n\'utiliserions qu\'une petite partie des capacités de notre cerveau.
De nombreux films exploitent le mythe selon lequel nous n'utiliserions qu'une petite partie des capacités de notre cerveau. ( AFP )