Mars : les minerais extraits par Curiosity recèlent des signes de vie

Le robot de la Nasa a extrait de l'argile qui a été au contact avec de l'eau, dans "un milieu propice à la vie" microbienne, selon l'agence spatiale américaine.

Photo du minerai extrait par le robot Curiosity, qui permet à la Nasa d\'indiquer, mardi 12 mars 2013, que de la vie a pu exister sur Mars.
Photo du minerai extrait par le robot Curiosity, qui permet à la Nasa d'indiquer, mardi 12 mars 2013, que de la vie a pu exister sur Mars. (NASA / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il ne s'agit pas de petits hommes verts, mais tout de même. La vie microbienne a pu exister par le passé sur Mars. La Nasa l'a annoncé mardi 12 mars, après avoir analysé des minéraux extraits sur le sol martien par le robot américain Curiosity.

Que contient l'échantillon analysé par Curiosity ?

La roche contient de l'argile, formée dans de l'eau, des minéraux comme des sulfates et d'autres substances chimiques. "Les minéraux argileux représentent au moins 20% de la composition de l'échantillon", a précisé un responsable de la Nasa qui a travaillé sur ces analyses.

Qu'est-ce que cela implique ?

La présence de cet argile formé dans de l'eau, ainsi que le lieu où a été extrait l'échantillon, font dire aux scientifiques de la Nasa que les conditions ont pu être réunies pour abriter de la vie sur Mars. La roche se trouvait en effet au bout d'un ancien réseau de rivières qui aurait pu fournir des ingrédients chimiques et d'autres conditions favorables pour la vie de microbes.

De plus, cet ancien environnement humide, à la différence des autres déjà observés sur Mars, n'était pas fortement oxydé, acide ou très salé, ce qui faciliterait l'apparition de la vie. De quoi réjouir les scientifiques. "Une question fondamentale à laquelle la mission Curiosity devait répondre était celle de savoir si Mars pourrait avoir été propice à la vie : sur la base de ce que nous savons maintenant, la réponse est oui", a déclaré Michael Meyer, le principal responsable de la mission Curiosity.