Cet article date de plus de neuf ans.

Curiosity sur Mars : le bilan après 100 jours

Un peu plus de 100 jours après avoir posé ses chenilles sur Mars, le robot mobile de la Nasa poursuit ses pérégrinations scientifiques sur la planète rouge, de découvertes en découvertes, d'étonnements en déceptions. Chronologie en images.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Autre)

6 août : Curiosity se pose sur Mars

Huit mois après son décollage, 567 millions de kilomètres
plus loin, le robot se pose sur la planète Mars pour une mission de deux ans et envoie ses premières photos.

 (Panoramic)

7 août : le robot se met au travail

24h après avoir posé ses chenilles sur le sol martien,
Curiosity poursuit l'envoi d'images en moyenne résolution, toujours en noir et
blanc : en face du lieu où s'est posé le robot de la NASA, une immense
étendue de galets, le Mont Sharp dessine sur les clichés ses 5.000 mètres
d'altitude.   

 

 (Autre)

20 août : premier caillou martien identifié

Grâce à sa ChemChm, une caméra de conception française,
Curiosity identifie un petit morceau de rocher de la taille d'un poing...

23 août : premier déplacement

Le robot effectue son premier déplacement sur la planète
rouge, dans le périmètre de sa zone d'atterrissage : l'endroit est baptisé
"Bradbury Landing", en hommage à Ray Bradbury, l'auteur américain de
science-fiction décédé en juin.

28 août : première photo couleur

La Nasa met en ligne la première photographie haute
résolution prise par Curiosity
. Le Mont Sharp, encore, mais... en couleur.

Le même jour, le robot transmet son premier
message vocal
humain...

28 septembre : découverte de traces d'un ancien ruisseau

Le robot mobile découvre au pied du Mont Sharp des sédiments
qui dateraient de plusieurs milliards d'années et qui pourraient avoir été
formés par un écoulement d'eau. La taille de ces graviers, cailloux, sables
permettrait même de déterminer la nature de ce vraisemblable ruisseau.Selon
William Dietrich de l'Université de Californie, "l'eau s'écoulait à
environ 0,91 m/s sur une profondeur d'un mètre environ
".

 

 

12 octobre : découverte d'une première roche
"inhabituelle"

Le rover américain analyse une roche d'une composition
inhabituelle
 : de la taille d'un ballon de football et baptisée "Jake
Matijevic", du nom d'un ingénieur spatial mort au début de la mission Curiosity, elle ressemble étrangement à certaines roches terriennes...

 

 

19 octobre : premiers "objets" de couleurs
vives

Curiosity a aspiré ses premiers échantillons de
poussière à la surface de Mars et découvre des premiers objets de couleurs
vives
. On pense d'abord à des objets façonnés par l'homme, mais l'hypothèse est
invalidée par la suite par les experts.

Novembre : il n'y a désespérément pas de méthane sur
Mars

Les mesures du Sam (Sample Analysis at Mars) dont est équipé
Curiosity sont formelles. Le capteur établit qu'à cette saison (sur Mars, c'est
le printemps), l'atmosphère de la planète est composé de 95,9% de dioxyde de
carbone, de 2% d'argon, de 1,9% d'azote, de 0,14% d'oxygène, de 0,06% de monoxyde
de carbone, et de traces de vapeur d'eau et de monoxyde de carbone.

De méthane,
nenni. Rien. Or une infime trace de méthane aurait pu faire converger les
spéculations sur la possibilité d'une forme de vie sur la planète. La Nasa
promet qu'elle renouvellera ses analyses dans les prochains mois. Histoire de
vérifier si dans l'atmosphère très variable de Mars, une ou deux bactéries
martiennes décideraient tout de même de pointer leur nez. La mission du robot a été prévue pour deux ans... A suivre.

Ailleurs sur ce sujet :

La mission MSL
Curiosity en images sur le site du CNESL'intégralité du programme d'exploration de Mars sur le site de la NasaLa mission Curiosity sur le site de Futurascience  

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mars

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.