Cet article date de plus de six ans.

Le plus grand glacier de l'Antarctique oriental en train de fondre

Long de 120 kilomètres, large de 30 km, le glacier Totten semblait jusque-là épargné par le changement climatique. A terme, sa fonte totale pourrait entraîner une hausse de six mètres du niveau de la mer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le glacier Totten photographié en septembre 2013 © NASA)

 "Nous savions grâce à des données satellitaires que le glacier perdait de l'épaisseur mais nous ignorions pourquoi" a expliqué Steve Rintoul, le chef d'une expédition australienne.  Les scientifiques ont trouvé une réponse en mesurant la température de l'eau. Elle était d'environ 1,5 degré plus élevée que dans dans d'autres zones explorées à l'occasion de ce séjour dans l'Antarctique pendant l'été austral :  "Le fait que des eaux chaudes puissent atteindre ce glacier témoigne que l'Est Antarctique est potentiellement plus vulnérable à l'impact du réchauffement global qu'on ne le pensait jusqu'alors".

Steve Rintoul ne s'attend pas pour autant à une montée brutale du niveau des mers : "Ce glacier ne va pas fondre entièrement demain et nous n'allons pas voir le niveau des mers monter de six mètres bientôt. Ce n'est pas un scénario catastrophe. Mais il est important de savoir ce que cela signifie pour être capable de corriger cette tendance dans le futur".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.